Header
Vous recherchez une information ?
Consultez la sélection d'articles de la revue Unilet Informations en cliquant ici

ZEPHYR : vers le "ZEro résidu PHYto" en légumes d’industrie

Enjeu :

La protection des cultures doit répondre à un double enjeu : sécuriser les rendements tout en maîtrisant les niveaux de résidus de pesticides. Or les souhaits des consommateurs vont au-delà du respect des limites légales (Limites Maximales de Résidus) et s’orientent de plus en plus vers des denrées alimentaires exemptes de résidus. La filière des légumes d’industrie s’emploie donc à réduire autant que possible leur présence dans les produits finis, grâce au développement d’outils de gestion « du champ à l’assiette ».

  

Objectifs :

  • Établir expérimentalement le lien entre les pratiques agricoles et les niveaux de résidus dans le légume récolté.
  • Identifier les leviers de réduction des résidus de pesticides dans les produits finis.
  • Créer les conditions d’un dialogue constructif entre les producteurs et les consommateurs, mettant en avant le besoin de pesticides et l’absence de lien systématique entre leur utilisation et la présence de résidus.
  • Soutenir les demandes d’homologation au profit des cultures mineures.

 

Actions :

  • Mesure expérimentale des niveaux potentiels de résidus dans les légumes, en fonction des conditions d’emploi des spécialités de protection des cultures.
  • Constitution d’une base de données croisant les résultats d’analyses et les pratiques agricoles.
  • Identification des phases critiques et proposition de mesures de gestion.
  • Mise en place de plans de surveillance de filière pour les usages qui justifient une consolidation des données (nouvelles autorisations, révision de Limites Maximales de Résidus…).
  • Publication d’un référentiel assimilable à un Guide de Bonnes Pratiques à destination des professionnels de la filière.

 

Porteur du projet : UNILET

Durée 2014-2020

Cofinanceurs : CASDAR

Pour en savoir plus :

Article Unilet Infos 160 – octobre 2018 : « Légumes d'industrie : Le zéro résidu est-il possible ? »